Acheter de l’art pour la première fois : les conseils de Michel Estades

Publié le : 06 avril 20214 mins de lecture
Michel Estades, galeriste d’art et spécialiste de Bernard Buffet, adore recevoir dans ses galeries de jeunes amateurs d’art, pour les conseiller, pour leur expliquer ce qu’est l’art et ce qu’est une collection d’art si l’on souhaite se lancer dans cet investissement si particulier…

Acheter de l’art : entre passion et raison…

Son premier conseil en matière d’achat d’art, et sans forcément rentrer dans un processus de « collection » c’est d’acheter peu mais bien ! Acheter « bien » ça veut dire acheter des œuvres de vrais artistes. On peut par exemple commencer avec des petites lithographies de Bernard Buffet dans les 3000 euros… Pour les jeunes collectionneurs, il vaut mieux acheter une œuvre tous les ans, tous les deux ans ou trois ans, mais avoir à chaque fois une vraie œuvre d’art c’est-à-dire une belle pièce d’un grand artiste.

Ne jamais oublier également que l’art est un ressenti personnel, ce point est essentiel pour Michel Estades même s’il conseille vivement de faire l’effort de s’y intéresser vraiment…et d’acquérir des connaissances dans ce domaine. Pour acheter de l’art il faut quand même connaitre l’art… Aujourd’hui quand on utilise le terme d’art on se figure davantage un art de type art décoratif qu’un art personnel, puissant et inné. Il faut faire attention à cet art un peu décoratif : « c’est joli », « c’est sympa », « c’est rigolo » …mais la véritable art ce n’est pas forcément ça. Il faut vraiment s’assurer, et ça c’est un travail d’initiation qu’il faut avoir. Le rôle du galeriste peut aller dans ce sens-là : expliquer ce qu’est l’art et ce qu’il n’est pas. Rencontre un galeriste d’art c’est un échange : il ne faut pas hésiter à pousser les portes d’une galerie d’art, il faut oser, les professionnels des galeries sont là pour faire partager leur passion et pour amorcer ce travail de pédagogie : périodes d’un artiste, cote des artistes, sens des œuvres, vie de l’artiste… Des éléments éclairants pour quiconque souhaite, à terme, devenir un acheteur d’art. Pour les personnes qui sont plus initiées, un échange avec un galeriste reste toujours intéressant : confronter ses avis, ses ressentis personnels…

Dans tous les cas, et ce peu importe les profils d’acquéreur, l’essentiel est de se projeter avec une œuvre d’art, de se sentir bien en sa présence : il faut être bien chez soi avec l’œuvre qu’on a choisi d’acheter. Bien souvent, et c’est cela témoigne de cette composante personnelle par rapport à l’art, on choisit sans même s’en rendre compte, un vocabulaire amoureux lorsqu’on parle d’une œuvre : « je suis tombée amoureux de ce tableau », « j’ai eu un véritable coup de foudre pour cette œuvre », au même titre que lorsque vous vous promenez dans les halls d’une exposition et que vous restez bloqué sur celle qui vous « parle » soudainement et qui devient « la vôtre » … celle-là et pas une autre.

 

Vous souhaitez investir dans une œuvre de Bernard Buffet ? Notre partenaire, Michel Estades, peut vous accompagner !  Rendez-vous ici.